Que faire pour devenir un templier catholique?

 

Voir la section dédiée Devenez templiers

 

Les femmes sont-elles aussi autorisées?

 

Oui.

 

Les femmes ayant des responsabilités particulières dans les domaines de l’assistance, de la charité et spécialement dans les œuvres de piété vers les enfants, les personnes âgées et les malades, sont admises.

 

Les non-catholiques peuvent-ils également avoir accès?

 

Nous professons des chrétiens catholiques apostoliques romaines et nous sommes aux côtés de la Sainte Église romaine. Nous reconnaissons le Pape comme guide suprême, n’acceptant par conséquent que les Catholiques et ceux qui veulent le devenir.

 

Êtes-vous une clique qui exerce le pouvoir occulte?

 

Absolument pas!

 

Malheureusement, le nom “Templar” a été utilisé récemment à des fins non-nobles ou pour des romans historiquement peu fiables. Par conséquent, pour des raisons de transparence et de témoignage public de la foi chrétienne, toutes nos actions sont publiques, vérifiables par les cardinaux, les évêques, les abbés et les prêtres qui nous connaissent et soutiennent notre travail, et témoignées par les nombreuses photos disponibles en ligne sur le site officiel, sur la page facebook et sur le compte twitter.

 

 

Combien cela coûte-t-il d’être templier?

 

Le chemin du Temple est un chemin où les degrés (internes) et les positions (opérationnelles) ne sont pas atteintes par l’argent. Le seul montant requis est de 60 € par an pour payer les frais d’inscription, alors tout le monde paie pour ses vêtements et ses frais de voyage.

 

Êtes-vous présent dans ma ville?

 

Sur cette page il est possible de voir les Commanderies et Lance (soutien aux Commanderies et futures Commanderies possibles) actifs. La page est mise à jour fréquemment, grâce à l’expansion rapide de notre réalité.

 

Est-ce que l’Église vous reconnaît?

 

Étant donné que nous sommes unilatéralement et incontestablement du côté de l’Église de Rome et du Saint-Père, nous clarifions que l’Église nous accueille avec amour et nous permet de travailler librement dans nombreux diocèses, en tant qu’association privée de fidèles (canon 215, 216, 299 du Code de Droit Canonique).

 

Notre présence dans les diocèses est

 

expression du droit des fidèles à se réunir en association, droit reconnu par le Concile Vatican II (cf. AA 19d, PO 9c) et par le Code de Droit Canonique (cf. canon 215). Là où les objectifs poursuivis sont ceux de la charité et de la piété, ou l’augmentation de la vocation chrétienne dans le monde, les fidèles ont le droit de se réunir avec d’autres fidèles et d’agir dans le domaine de l’autonomie.

 

(un évêque, 2016)

Êtes-vous des maçons?

 

Non.

 

Nous suivons le chemin chrétien catholique, qui est en contraste avec la maçonnerie (ce qui implique l’excommunication immédiate, en vertu de la Sant’Uffizio première et la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, puis prononciations répétées).

 

Êtes-vous excommunié?

 

Non.

 

Nous sommes une association privée de fidèles établie conformément aux codes 215, 216 et 299 du Code de Droit Canonique. Notre réalité, inspirée par l’ancien ordre de Pauperes commilitones Christi Templique salomoni, ne revendique sa descente et est donc une réalité différente (nous sommes des laïcs et pas des moines ). Il n’y a donc aucun lien avec l’ancien Ordre des Templiers (tout lien direct allégué avec l’ancien Ordre est illégitime et non vrai).

De plus, le parchemin de Chinon trouvé dans les archives secrètes du Vatican en 2001 par la Dr Barbara Frale  et contenant les actes du procès contre les Templiers, a montré que le pape Clément V 1308 a accordé l’absolution sacramentelle au Grand Maître Jacques de Molay et aux autres Templiers. Le pape a enlevé toute excommunication et censure pour finalement les réadmettre dans la communion de l’Église catholique.

Mais la taureau Papal “Vox in excelso” dit que l’Ordre est supprimé.

 

Oui.

Le pape Clément V, pour sauver les chevaliers innocents, a utilisé un « truc » du droit canon, « supprimant l’Ordre par administration » et ipso facto excommuniés ceux qui tenteraient de le restaurer. Cela signifie qu’un nouveau taureau pontifical pourrait le réhabiliter. En outre, l’excommunication indiqué dans la même bulle a été confirmée que par le pape suivant (Jean XXII), mais pas par la suite, il n’est plus actif (comme cela est le cas pour la maçonnerie). En outre, nous sommes inspirés par l’Ordre du dix-huitième siècle renaissant en France, dans une forme laïque et non plus monastique, donc différente de l’ancienne. Pour plus de détails, voir la page dédiée.

À cet égard, ce qui suit est un extrait de l’avis / jugement de Mgr. Guido Ottria, Vicaire judiciaire de la Cour ECCLESIASTIQUE appartenant à ECCLESIASTIQUE REGION PIEMONT RÉGIONAL DE PERSONNEL ECCLESIASTIQUE Dans LA COUR DU PIEMONT DU PREMIER ET DEUXIÈME INSTANCE

 

“Légitimité de l’Ordre et de sa dénomination

 

Légitimité et conformité. Les Templiers Chevaliers de l’Ordre Souverain Militaire du Temple – Pauvres Chevaliers du Christ et du Temple de Salomon (ancienne définition) étaient de facto réadmis à la communion des chrétiens catholiques ayant été taillé la bulle papale Vox In Excelso (publié par le pape Clément V 22 mars 1312 et avec lequel les Templiers ont excommunié) de la nouvelle loi canonique promulguée par le pape Jean-Paul II le 25 janvier 1983.

 

En outre: “Le code de droit canonique promulgué par le pape Jean-Paul II le 25.01.1983 au canon 6 paragraphe 1, n. 3 indique que l’entrée en vigueur du nouveau code sont abrogés: «…leges poenales quaelibet, sive universales, sive particulares, a sede Apostolica latae, nisi in hoc ipso codice recipiantur» (.Toutes lois pénales, à la fois universelle particulier, promulgué par le Siège Apostolique, s’ils ne sont pas incorporés dans ce même code). Le paragraphe 58 du canon 58 stipule: “… un décret singulier cesse avec la fin de la loi pour l’exécution de laquelle il a été promulgué”. En ce qui concerne l’excommunication aux Templiers par Clément V, compte tenu de la manière dont le pape était venu à son émanation, vous pouvez également consulter le canon 125 qui déclare nul un acte juridique placé sous constriction sans égal et aussi au canon 126 qui déclare invalide les actes posés par l’ignorance ou par erreur qui se rapportent à ce qui constitue la substance. Je considère donc l’excommunication contre les Templiers dépourvue de toute efficacité.

 

Alessandria, Sacre Ceneri 2008 (6 février 2008, n.d.r.).

 

Dans la foi, Monseigneur Guido Ottria

Vicaire général du diocèse d’Alexandrie “.

Êtes-vous une association ou un ordre?

 

Nous sommes une association privée de fidèles structurée en interne comme un ordre chevaleresque, ou qui suit une discipline, la hiérarchie et une spiritualité qui est inspirée par les anciens ordres de la chevalerie chrétienne médiévale.

 

Si vous êtes un Ordre, quel genre d’Ordre êtes-vous?

 

Nous ne sommes pas et ne nous définissons pas comme un ordre chevaleresque. Nous sommes une association privée de fidèles catholiques, organisée en interne comme un ordre de chevalerie chrétienne traditionnelle, inspirée par l’antique ordre de Pauperes commilitones Christi Templique Solomonici en ce qui concerne la vocation de défendre les lieux saints, les pèlerins, les faibles, les opprimés en pleine communion avec l’Eglise catholique et le Pontife.

 

Nous croyons fermement que, même dans ce siècle est nécessaire le chemin de la chevalerie originale, basé sur le sacrifice personnel pour le bien commun, en s’inspirant du Premier Chevalier, le Chevalier Blanc Jésus-Christ qui nous a montré le chemin du sacrifice personnel et nous a enseigné le sacrifice sans effusion de sang grâce à l’Eucharistie.

 

Vous sentez-vous les héritiers de l’ancien ordre des Templiers supprimé en 1312?

 

Dans le sens des valeurs poursuivies oui.

 

Nous sommes une association privée de fidèles, et pas un ordre de chevalerie, mais nous sommes inspirés par les valeurs de l’ancien ordre de “Pauperes Commilitones Christi Templique Solomonici” en ce qui concerne la vocation de défendre les lieux saints, les pèlerins, les faibles, les opprimés toujours en pleine communion avec l’Église Catholique et le Pontife.

 

Dans quel sens vous sentez-vous héritiers?

 

Nous ressentons des héritiers en ce qui concerne l’intention de garder des lieux sacrés, de plus en plus abandonnés et profanés, et la défense des faibles et des pèlerins.

 

Sur la base de ce que vous conférez les diplômes et qui, à son tour, vous les a conférés?

 

L’Association ne confère pas de diplômes reconnus publiquement par un État, l’Église Catholique ou d’autres fons honorum. Les diplômes conférés ont une valeur interne à l’Association et reflètent les degrés de l’ancien Ordre monastique-chevaleresque susmentionné. Les degrés sont conférés intuitu personae après une période de préparation d’au moins un an et une période supplémentaire de trois jours de préparation qui se compose de jeûne, prière et méditation, suivi de la « veillée d’armes » passée debout et seule en prière  dans une ancienne église , toute la nuit.

 

 

Si vous vous sentez catholiques dans l’obéissance à l’Église et au Pape, comment expliquez-vous votre existence si la bulle papale « Vox In Excelso » le Pape déclare: « Avec la norme irréformable et perpétuelle, supprimer: l’ordre du Temple et de son statut, la règle, la robe et le nom, et nous soumis à l’interdiction perpétuelle, interdisant strictement quiconque d’entrer dans ledit ordre ou de recevoir et apporter leur robe et se présenter comme des Templiers. Si alors quelqu’un fait autrement, ipso facto a lieu dans la phrase d’excommunication “.

 

Notre Association est inspirée par ordre ancien de “Pauperes Commilitones Christi Templique Salomonis”, mais ne prétend pas représenter ou le rappeler, comme il a aboli en 1312 et ayant pas d’héritiers aujourd’hui en vie. De plus, l’Ordre susmentionné était composé de moines, qui en tant que tels professaient des vœux, et en même temps militaires. D’autre part, notre association est principalement composée de laïcs actifs dans divers domaines professionnels, dont certains dans la profession du soldat. L’Association donc pas la prétention de se présenter comme l’Ordre du “Pauperes commilitones Christi Templique Salomonis”, ou comme héritier officiel direct, mais est inspiré par les œuvres et la spiritualité. Il s’inspire également du nom, en vertu de la vocation de garde et de défense des temples sacrés du christianisme. S’il vous plaît noter que le nom « Association des Templiers catholiques » est différent de l’original label « Pauperes Commilitones Christi Templique Salomonis » et « catholique » est vital pour nous différencier des innombrables faire réellement maçonnique existant uniquement pour les matériaux et / ou économique.

 

Pourquoi utilisez-vous le nom de “Templiers” et les symboles qui leur sont associés, si vous reconnaissez l’autorité historique du Pape?

 

L’adjectif “Templier” du latin “templaris” der. de “templium”, “tempio” signifie “du temple, des temples” (vocabulaire de la langue italienne Treccani) et est un terme couramment utilisé dans presque toutes les cultures et religions du monde.

 

L’Association, conformément à la vocation de garde et de défense des temples du Christ, utilise ce terme en association avec les termes “Catholiques d’Italie” et “Catholiques de France” et dans l’obéissance au taureau susmentionné, il n’utilise pas l’ancien nom de Pauperes Commilitones Christi Templique Salomonis.

 

Comment posez-vous des Grands Maîtres de Philippe d’Orléans?

 

Philippe d’Orléans, régent au trône de France 1715-1723, était un nouveau Templiers Ordre séculier, sans aucune reconnaissance par l’Eglise catholique, en 1705. À cette date, a été fondée sur les néo-Templiers, formé par des groupes catholiques et de la réalité d’un autre genre. Ces derniers ont brouillé le nom de “Templier” causant d’immenses dégâts à l’Eglise de Rome. L’un des objectifs de l’Association est d’aider l’Eglise à porter définitivement et officiellement le nom de « Templiers » dans ses bras affectueux et arracher aux usurpateurs qui causent constamment des dommages et qui ne pas accepter la Bulle « Vox in Excelso » mentionné ci-dessus.

 

S’il y avait eu une continuation réelle de l’ordre après la suppression de 1312, comme on peut se réconcilier avec la bulle papale mentionné plus haut déclarant: « Nous interdisons absolument que tout le monde, quel que soit leur état ou de l’État appartient, empiètent de quelque manière que les questions concernant les personnes ou les biens, peut faire, innover, essayer tout ce qui pourrait compromettre nos dispositions ou mesures, en établissant à partir de maintenant, il sera nulle et non avenue ce que quelqu’un consciemment ou inconsciemment, en essayant de faire à cet égard” .

 

Tout type de continuation directe du même ordre ancien de commilitones Pauperes Christi Templique Solomonici est considérée comme illégale et invalide, en vertu de la bulle susmentionnée et de l’autorité a reconnu le pape.

 

Qui avait plus d’autorité? Des membres de l’Ordre restants ou le Pape?

 

Le Pape étant l’autorité suprême du même Ordre.

 

Que pensez-vous de la séparation italienne de 1815 et 1867 du reste de l’Ordre du Temple dirigé par Fabré Palaprat et les branches subséquentes?

 

La séparation était sacro-sainte, compte tenu des positions explicitement maçonniques et gnostiques poursuivies par le nouveau guide de Fabré Palaprat et ses descendants. La branche italienne, voulant maintenir une route à côté de l’église catholique, a été contrainte de prendre de telles mesures.

 

Quelle est votre position sur la succession de Gastone Ventura à Alessandro Vettori?

 

Gastone Ventura a apporté le Temple italien aux positions maçonniques qui ne sont pas poursuivies par notre Association. Alessandro Vettori était à la place purement catholique et dirigeait un Ordre encore déployé avec l’Église de Rome, poursuivant ainsi des idéaux semblables à ceux de notre Association. Alessandro Vettori est le dernier souverain de l’Ordre reconnu et renaît en France (en italien) sur les positions catholiques, mais pas officiellement reconnue par l’Église catholique romaine. Après la mort d’Alessandro Vettori en 1945, en fait, même cet ordre a pris fin.

 

Quelle valeur donnez-vous à la robe et à l’épée lors de vos célébrations?

 

La robe est inspirée de celle de l’ancien Ordre des Pauvres Commilitones Christi Templique Salomonis. Le manteau blanc des traits humbles que nous portons indique la pureté à laquelle nous aspirons et la croix rouge qui est un patriote représente le sacrifice de sang que le Christ a accompli pour l’humanité et un témoignage public clair de foi. L’épée représente la croix que chaque templier porte dans sa vie et la double bataille symbolique contre les ennemis de la Foi du Christ et contre ses propres faiblesses.

 

Pourquoi attribuez-vous des titres, des symboles et des dénominations religieuses (tels que «novice», «frà», «prieur» et divers symboles avant le nom) si vous êtes la plupart des laïcs, n’appartenant à aucun ordre religieux ou séculier reconnu par l’Église catholique?

 

Ce genre de titres sont à usage interne, étant donné l’inspiration de l’ancien Ordre des Pauvres Commilitones Christi Templique Salomonis.

 

Quelle valeur donnez-vous à votre devise: «Non nobis, Domine, non nobis, sed nomini Tuo da Gloriam»?

 

La devise mentionnée ci-dessus rappelle à chaque associé l’importance de mener des actions libres non pour son gain personnel ou pour sa vaine gloire, mais pour apporter de plus en plus le Royaume de Dieu sur Terre et accomplir Sa volonté.